Nos Adversaires

 
 

Composition de l'équipe :

PRENOM & NOM
4 Camille BATTUT
5 Manon LACROIX
6 Fanny ROSTAING
7 Valentine TEYSSIER
8 Mélissa ROLAND
9 Coline DIODONNAT
10 Camille COSTILLE
11 Alexia RANCE
12 Louise ROCHE
13 Océane GUYONNET
 

Composition de l'encadrement :

PRENOM & NOM FONCTION
Hugo BOGUSLAWSKI Entraineur
Cécile TARDIEU Entraineur Adjoint
Aurélie TESTUD Responsable d'équipe
Sophie CRISTINA Responsable d'équipe

Nos Matchs

 

Nos matchs

 
 

Nos matchs

 
 

Nos matchs

 
 

Nos matchs

 
 

NF3 - ASM-Beaumont : Camille Costille a tiré sa révérence

Beaumontoise, capitaine de l’IE Beaumont-ASM, Camille Costille a décidé de quitter la N3. Retour en arrière.
Cette fois, Camille ne redoublera pas. Après treize prises de licence consécutives au sein de l'USB après Vic-le-Comte, dès l'âge de 5 ans, puis Lempdes, Camille Costille, 30 ans, a en effet tiré sa révérence en NF3.
En deux temps, le premier sans doute bien plus fort émotionnellement que la dernière défaite à Veauche. Parce que vécu dans « sa » salle beaumontoise de La Mourette, devant Charnay : « C'était une belle journée, vraiment ! De A à Z c'était parfait ! »
« Et en plus, elle nous sort un match de folie ! », avait apprécié, admiratif, à la sortie du match, le coach Hugo Boguslawski.
Ce dernier, après l'arrêt de Sophie Cristina, à l'intersaison dernière, avait vu en Camille, sa future capitaine : « Quand Hugo m'a proposé ce rôle, j'ai été flattée mais j'ai quand même eu un long temps de réflexion, car je ne suis pas du tout leader dans l'âme, c'est au-delà de mon caractère. Il m'a donc fallu du temps pour prendre mes marques, trouver ma place et la bonne attitude. Surtout par rapport à mes coéquipières, car je n'aime pas me mettre en avant. J'ai dû prendre sur moi. Et puis il faut être un exemple, ce n'est pas facile non plus : c'est l'équipe avant tout, les frustrations personnelles, il faut les laisser de côté. Je ne voulais pas surjouer, je voulais rester moi et en même temps, on me demandait un peu plus que les années précédentes… »

Question de confiance

Avec le coach, en revanche, aucun souci. Bien au contraire : « Avec Hugo, on a vraiment un rapport de confiance depuis qu'il est arrivé. On a toujours échangé et été très honnête l'un avec l'autre. Ce qui me caractérise, c'est ma combativité. Hugo a accepté mes lacunes, que je ne sois pas talentueuse ni techniquement parfaite et il a cherché à me faire progresser sur mes points forts. Et, petit à petit, j'ai pu me libérer. »
 
Ou comment une joueuse qui, pour son premier match sous l'ère Boguslawski, n'avait pris qu'un seul shoot, en arrive à inscrire 30 points pour sa « der » à domicile, voilà dix jours.
Réducteur ? Dans ce cas, surtout, de l'estime que porte Camille Costille au technicien beaumontois : « Sans hésiter, le coach qui m'aura le plus marquée. Pour la confiance qu'il m'a toujours accordée et je l'en remercie à 200 %. Il est toujours à votre écoute, la joueuse comme l'individu. Et c'est quelqu'un de vraiment très compétent. Il a vraiment une vision du basket qui mérite d'être mise en valeur. »
Humainement, de ses années basket, Camille aura été marquée par 2008, celle de son entrée en NF3, année de la rencontre de coéquipières devenues pour certaines, de grandes amies : « On a joué six ans ensemble et on se voit encore régulièrement. »
Sportivement, Camille retient, à l'arrivée de Hugo Boguslawski, en 2014, la qualification en play-offs : « Une très belle expérience, même si on n'a pas pu accéder à la N2. »
De sa dernière saison, en revanche, Camille tire « une petite frustration car ça a été compliqué dès le début. Mais, au final, on n'est pas loin de la 4e place. Ça laisse des regrets sur certains matchs perdus de peu, où le manque d'expérience a joué contre nous. D'un autre côté, on n'avait peut-être pas forcément les moyens pour accrocher les play-offs cette année. Donc, au final, un sentiment partagé. »
Sa « retraite », du niveau national en tout cas, Camille Costille l'avait en tête en « re-signant » pour 2017-2018 : « Je savais que ce serait ma dernière saison parce que j'avais envie de passer à autre chose mais aussi parce que, Sophie ayant arrêté, ce serait différent… »
 

NF3 - Beaumont-ASM : la belle conclusion qu'il fallait

Si une rencontre devait encore compter pour l'IE, c'est bien celle de ce dimanche face à la modeste formation de Charnay.
Pas pour l'enjeu, inexistant, mais parce que dernière à domicile et donc, pour le public beaumontois, dernière occasion de voir évoluer Camille Costille, mais aussi de voir Hugo Boguslawski coacher l'équipe de l'IE, puisqu'il a été annoncé que le technicien souhaitait arrêter sa mission en fin de saison, à la fois pour des raisons professionnelles, personnelles et familiales.
Le moins que l'on puisse dire, c'est que face aux Bourguignonnes, les Beaumonto-Asémistes ont mis un point d'honneur à offrir le meilleur des cadeaux de départ à celles (car Louise Roche, pour cause d'études à l'international, ne devrait plus, non plus, être de la partie) et celui qui s'apprêtent à les quitter.
Charnay, malgré sa bonne volonté, n'a en effet pas eu voix au chapitre, ce dimanche. Volontaire mais assommé par l'attaque de feu locale, alimentée par un collectif multipliant les beaux mouvements. Après 10 minutes, les visiteuses pointaient déjà à 19 points. Un passif porté un temps à 38 (83-45, 33e). Dans ce banquet offensif, Camille Costille ne pouvait qu'être invitée à la meilleure table, compilant, de fait, 30 points. Mais c'est bien tout le monde que Hugo Boguslawski souhaitait réunir dans ses louanges : « Je voulais juste que ce soit un beau dimanche et ça l'a été, mieux que je n'aurais pu en rêver. Car la prestation offensive, c'est vraiment la nôtre, c'est nous qui avons récité notre basket. »

La fiche technique :
Beaumont (Halle de La Mourette). IE Beaumont-ASM bat Charnay 92-61 (29-10, 23-16, 24-16, 16-19). Arbitrage de MM. Ousmanou et Venet.
Beaumont-ASM. Rostaing (16), Diodonnat (11), Costille (30), Roche (7), Guyonnet (11), Battut (5), Teyssier (3), Berrivin (5), Rance (4).
Charnay.Debielle-Tixier (19), Isola (12), Brenot (20), Micheau-Court (3), Thevenon (7).
 

NF3 - Beaumont-ASM s'en sort à Unieux

Beaumont­-ASM a pris sa revanche, dimanche, à Unieux, vainqueur à l’aller (71-­79), en laissant les Ligériennes à 5 points au terme d’un match défensif entre la 2e défense de la poule mais aussi une IE de retour à ses fondamentaux. Pas encore dans l’intensité au départ, les Auvergnates prirent l’ascendant dans le 2e quart, avant de poser un petit écart en 2e période et de le tenir dans un dernier volet avec un sens du combat salué par Hugo Boguslawski, « vraiment content pour les joueuses ». 

La fiche technique :
Beaumont-­ASM bat Unieux 54­-49 (7-­11, 14-­9, 15-­15, 18­-14).
Unieux : Villard (­), Durand (3), Duboeuf (9), A. Alarcon (7), S. Alarcon (3), Thomas (12), Horisse (­), Lemongang (4), Pelopidas (11).
Beaumont­-ASM : Battut, Rance, Rostaing (10), Teyssier (2), Berrivin (12), Diodonnat (7), Costille (8), Roche (4), Guyonnet (11).
 

NF3 - L’IE Beaumont-ASM remporte le derby

Après avoir talonné leurs adversaires durant toute la rencontre, les Issoiriennes ont décroché durant le dernier quart-temps et concèdent la victoire aux joueuses de Beaumont-ASM.
Le suspense aura tenu jusqu'aux dernières minutes. Le premier quart-temps a donné la couleur dominante de la rencontre avec des Issoiriennes très solides en défense, efficaces en récupération de balle et sachant se créer de belles occasions, mais trop imprécises au tir. Les joueuses de Beaumont-ASM, elles, s'avéraient plus pragmatiques (14-15).
Idem pour la seconde période, les filles de Laurent Bourrasset réussissant même à prendre 5 points d'avance sur les « noir et rose » à la moitié du quart-temps. Toutefois, l'IE Beaumont-ASM retrouvait de l'agressivité et parvenait à inverser cet écart, avec un score à la pause de 26 à 31.

Un 21-4 pour finir de Beaumont-ASM


 
La troisième période voyait les Issoiriennes lutter au maximum pour réduire l'écart, qui tombait alors à trois petits points (37-40). L'entame du dernier quart-temps laissait même espérer un retournement, tandis que les « bleu et rose » parvenaient à se hisser à un point de l'égalité (43-44). Mais la fatigue se faisant sentir, l'équipe faiblissait et finalement les ultimes minutes du match les voyaient encaisser 19 points, pour un score final de 47 à 65.
Pour Laurent Bourrasset, le coach issoirien, il n'y a « rien à reprocher » aux filles : « Elles se sont battues jusqu'au bout, elles n'ont rien lâché. Mais on ne tient pas jusqu'à la fin du match, les cinq dernières minutes nous sont fatales. On dépense tellement en défense qu'on manque de lucidité en attaque, avec de la maladresse au lancer franc. Le score final n'est pas représentatif du match. »

La fiche technique :
Issoire (gymnase Fernand-Counil).Score des quart-temps : 14-15, 12-16, 11-9, 10-25. Arbitres : M. Ganivet et D. Ousmanou
Issoire.Couchet (4), Servel (2), Moiroux (5), Stawski (3), Emery (3), Gilbert (10), Benard (4), Marquet (10), Amrine (6).
Beaumont.Battut (2), Rance (8), Rostaing (2), Berrivin (6), Diodonnat (4), Costille (20), Laurent (6), Roche (5), Guyonnet (12).
 

Beaumont-ASM a compté sur sa défense

La défense de Beaumont-ASM était d'attaque, ce dimanche, face à Ozon. Il le fallait pour s'imposer (61-52) en livrant un gros quatrième quart-temps qui a vu les locales grignoter leur retard et prendre la tête.

 
Une jolie fin alors que cela avait bien mal commencé pour le groupe d'Hugo Boguslawski. Déjà privé de nombreuses joueuses, le coach auvergnat a rapidement perdu Roland, touchée au genou, et s'est donc retrouvé avec seulement sept éléments alors qu'il restait plus de trente-sept minutes.
Un coup du sort qui a jeté un froid et tétanisé les locales. Sans point d'ancrage et donc sans solution à l'intérieur, Beaumont-ASM a longtemps couru après le ballon et son adresse. Sans marge de manœuvre, il a fallu s'adapter et composer, malgré un premier quart-temps honnête (17-17).
Cela s'est surtout compliqué durant le deuxième quand Ozon a appuyé là où cela fait mal. Malgré une grosse débauche d'énergie, Beaumont-ASM n'a rien pu faire pour éviter la prise de pouvoir des visiteuses (22-26) à la fin d'une période bien pauvre sur le plan offensif.
« Tout allait mal chez nous et tout allait bien en face, analyse Hugo Boguslawski. Je n'en avais pas parlé, mais les filles sentaient bien que c'était important pour le maintien. En tout cas, quelle fierté avec cette défense qui fait un gros travail et nous permet de gagner ».
Neuf points derrière à l'attaque de l'ultime quart-temps (34-43), Beaumont-ASM a totalement muselé les visiteuses d'abord et retrouvé de l'adresse et du jeu rapide. Un panier à trois points de Costille lui a permis de repasser devant (46-45, 34e), avant que sa solidarité défensive, son pressing individuel et sa mobilité marquent le coup.
Beaumont-ASM a alors continué à étouffer Ozon, empêtré dans une défense collante, bien gérer les dernières minutes et convertir ses possessions. Petit à petit, il s'est détaché (54-48), pour s'imposer de neuf points (61-52).

La fiche technique :
Clermont-Ferrand (Gymnase de la Gauthière). Beaumont-ASM bat Ozon 61-52 (17-17, 5-9, 12-17, 27-9). Arbitres, MM. Martins et Penche.
Beaumont-ASM.Battut (6), Rance (9), Laurent (6), Roland (2), Diodonnat (8), Costille (14), Roche (5), Guyonnet (11).
Ozon.Bachaud (6), Sachot (4), Lamartini (13), Martinez (11), Schwartz (2), Minchella (4), Coutelard (7), Chefai (-), Bouchard (3), Hetier (2).
 

L’IE Beaumont-ASM avec l’envie et les honneurs

Dégagée de toute obligation envers la coupe, l'IE Beaumont, peut-être. Mais pas détachée du jeu et les yeux dans les yeux avec Anglet... Tant qu'elle le put, samedi soir, à La Gauthière, pour  une défaite 67-59.
« On n'avait pas de mission sur la coupe, rien de particulier à attendre », convenait Hugo Boguslawski après la défaite de sa troupe, laquelle venait de livrer « trois quart-temps intéressants ».
Avant de baisser pavillon. Mais pas celui de l'envie. Montrée tout de suite à travers le rythme et le combat qu'elles opposèrent à une équipe de haut de tableau de N2 venue pour gagner des points.
Les Basques, d'ailleurs, mirent 6 minutes tout rond à rattraper les Auvergnates (12-12) et profitèrent d'une faille pour prendre des commandes (17-18, 10e) qu'elles lâchèrent au deuxième quart, notamment en souffrance sur la zone noire (32-28, 18e), et au troisième (46-38, 25e), dans une partie qui montait en pression mais sans faire sortir l'IE de son match (50-51, 30e).

Rattrapée par la réalité

Las ! Les sept Auvergnates en lice, en raison des blessures rapides de Camille Battut et Valentine Teyssier, furent alors rattrapées par la réalité. Dans un dernier volet commencé sur des trous d'air et l'adresse lointaine adverse (50-60, 33e), elles se contentèrent de quelques lancers francs avant deux paniers, de Diodonnat, dans les 48 dernières secondes (59-67, 40e). « Cette faiblesse numérique, on la paye à ce moment, déplorait le coach beaumonto-asémiste. On n'est pas dans le rythme, pas dans la capacité de jouer ce match à la fin », continuait-il sur le ton de la frustration.
Et avant de dresser un bilan tourné vers l'essentiel, le championnat : « Le positif, c'est qu'on n'a encaissé que 67 points mais aussi qu'on a vu nos difficultés. Le négatif, c'est qu'on a laissé beaucoup d'énergie. Et j'espère que les blessées reviendront vite parce que le week-end prochain, on reçoit Annemasse ». Le leader de la poule H de NF3...

La fiche
CLERMONT-FERRAND (Gymnase de la Gauthière). Anglet Côte Basque Basket bat IE Beaumont-ASM 67-59 (handicap de départ +7 pour Beaumont-ASM, 18-17, 16-18, 17-15, 16-9).
Beaumont-ASM. Battut (-), Rostaing (14), Roland (16), Costille (2), Roche (2) puis Guyonnet (9), Diodonnat (6), Teyssier (-), Lacroix (3). 17 fautes.
Anglet.Louze (8), Pinault (8), Bourbon (11), Pagelli (7), Ba (6) puis Baranowski (6), Glere (13), Hugues (4), Sanoko (4). 19 fautes.
 

NF3 - L'ASM-Beaumont a raté un joli coup

En déplacement à Chalon, ce dimanche après-­midi, l’IE Beaumont­-ASM a sans doute raté un joli coup, en ne parvenant pas à maîtriser jusqu’au bout une rencontre (défaite 86-82), qu’à l’exception du premier panier, les Puydômoises avaient longtemps menée.
Jusqu’à moins de deux minutes du terme en fait où privées par sa 5e faute, de Camille Costille depuis la moitié du 4e quart­-temps, elles finirent par payer au prix fort, des largesses défensives trop souvent exposées en Saône-­et­-Loire, ce dimanche après-­midi.

« Ce secteur a été défaillant. À titre d’exemple, on concède huit paniers avec faute… Alors qu’en attaque, on était vraiment dans ce qu’on produit de bien, avec constance, depuis une petite dizaine de matchs. Même si on perd aussi la rencontre sur quelques mauvaises décisions dans la sélection de nos tirs, sur la fin », pouvait regretter l’entraîneur puydômois, Hugo Boguslawski.
 

NF3 - La victoire en coupe comme cadeau de Noël

Vendredi 22 Décembre à Cournon l' équipe sénior féminine de l'IE ASM US BEAUMONT rencontrait l'équipe de Puy-Guillaume en finale de la coupe de la Ligue d'Auvergne. Partant avec 14 points d'avance au coup d'envoi placait dès le début quelques banderilles dans la défense beaumonto asémiste. Après un deuxième quart temps plus aboutis nos joueuses tournaient en tête à la pause 52 à 40. La 2eme mi-temps voyait les locales prendre l'ascendant physiquement et définitivement le large avec un dernier quart très enlevé pour l'emporter sur le score de  114  à  68.
Une victoire qui vient récompenser un bon début de saison et qui qualifie nos joueuses en 16ème de finale de coupe de france. Le match se déroulera le samedi 27 Janvier à la Gauthière contre une vieille connaissance Anglet qui évolue en  NF2. 
 

NF3 - L'IE Beaumont seulement dans la réaction

Est-ce le froid dans la salle ? Toujours est-il que le moteur beaumonto-asémiste mit longtemps à chauffer, ce dimanche après-midi, à La Mourette. Trop, malgré la remontada du dernier quart, pour espérer dépasser un Unieux BC installé devant.
 
Rattrapée à la 6e (9-9), l'IE exposa très vite ses faiblesses handicapantes, imprécision, retard, fébrilité… Confirmant alors les craintes d'Hugo Boguslawski au sortir du week-end de coupe et d'une semaine d'entraînement en sous-effectif, quant à la fatigue et la saturation de sa troupe.
Sans adresse et encore moins de rebonds, les Auvergnates entamèrent un chassé-croisé entre envie et incapacité à bien faire. Puis se rangèrent derrière la maîtrise unieutaire (37-55, 29e).
Domination qu'elles refusèrent, toutefois, en ajoutant à leur zone une press qui dynamisa leur jeu et fit du mal à l'adversaire dans le dernier quart-temps. Parti sur un 14-2, l'élan se calma hélas quand Unieux trouva la clef avant d'empêcher les coéquipières de Costille de finaliser (71-79, 20e).
« Pendant les 20 premières minutes, c'est une catastrophe. Et à la fin, on a tellement dépensé d'énergie qu'on ne peut pas revenir. Mais d'une manière générale, on manque de lucidité, on est incapable de prendre des initiatives, on subit », souffla le coach auvergnat.

La fiche technique :
Beaumont (Gymnase de la Mourette). Unieux BC bat IE Beaumont - ASM 79-71 (17-16, 20-13, 21-11, 21-31). Arbitrage de MM. Denave et Marchand. 60 spectateurs environ.
Beaumont-ASM. Battut (6), Rostaing (15), Roland (22), Costille (5), Roche (3) puis Guyonnet (9), Lacroix (-), Diodonnat (8), Teyssier (3). 28 fautes ; 2 joueuses sorties : Roche (26e) et Costille (40e).
Unieux.Durand (1), Dubœuf (9), S. Alarcon (11), Lemongang (8), Pelopidas (17) puis A. Alarcon (4), Thomas (27), Celle (2). 22 fautes ; 2 joueuses sorties : A. Alarcon (36e) et Lemongang (38e).
 

NF3 - Victoire en coupe contre Yzeure

Coupe : Victoire des filles de la NF3 - 111-38 contre Yzeure 🏀🎉... rdv au prochain tour

NF3 - Beaumont-ASM finit par asphyxier Issoire

Si Beaumont-ASM a toujours tenu les rênes du derby l'opposant à Issoire, ce dimanche, il a tout de même fallu à l'IE hausser sérieusement l'intensité qu'elle mettait dans les débats, pour donner une véritable ampleur à son succès (80-46).
Ce ne fut pas vraiment le cas lors d'un premier quart-temps où l'USI, bien calée sur une défense accrocheuse, profitait offensivement des brèches qui s'ouvraient chez des locales perdant leurs duels sur la plupart des tentatives de pénétration.
Heureusement pour l'IE, il y avait, déjà, Roland, qui, au sein d'une formation jamais vraiment à l'aise dès lors qu'elle était contrainte au jeu placé sur demi-terrain, alimentait assez régulièrement le score pour éviter plus de soucis à son équipe (18-14, 10e).
Le deuxième quart-temps commença à donner la tendance d'un Beaumont-ASM un peu plus efficace et rigoureux dans différents secteurs, notamment celui du rebond défensif, malgré tout assez secoué par les intérieures visiteuses. Mais le 40-26 sur lequel survint la mi-temps avait tout de même de quoi convaincre les joueuses de Hugo Boguslawski d'insister dans le même bon sens.
De fait, au retour des vestiaires, c'est une équipe beaumonto-asémiste bien plus entreprenante qui se présenta au public de La Mourette. L'USI, elle, soudain harcelée sur chaque remontée de balle, devait forcer les espaces qui avaient pu s'ouvrir jusque-là. Consommateur d'énergie.
Surtout que portée par deux réussites rapides à trois-points de Rostaing et Costille, l'avance locale franchit très vite la barre des 20 points. Trop vite pour une formation issoirienne qui, limitée dans ses rotations pour cause de pépins physiques, ne put, dès lors, ni répondre à la constante agressivité des Beaumonto-asémistes, ni tenir leur rythme.
Et malgré un réel courage collectif, d'exploser, au cœur de la dernière période, sur 4 interceptions consécutives de locales jamais rassasiées (80-46).
La fiche :
A Beaumont (Halle de La Mourette). Beaumont-ASM bat Issoire 80-46 (18-14, 22-12, 22-12, 18-8). Arbitrage de MM. Mollier et Bullat.
Beaumont-ASM.Battut (7), Lacroix (8), Rostaing (8), Roland (21), Diodonnat (2), Costille (21), Roche (4), Guyonnet (9).
US Issoire.Robert (15), Servel (4), Baltazar (2), Moiroux (10), Emery (3), Gilbert (5), Bénard (4), Marquet (3).
 

NF3 - Ozon - Beaumont-ASM, ce dimanche (15 h 30)

Après avoir mis l’Élan Chalon sous l’éteignoir, en rendant une copie quasi parfaite (77-­42) dimanche dernier à La Gauthière, Beaumont­-ASM rencontre ce dimanche un autre mal classé, le CS de l’Ozon (11e). L’occasion d’enchaîner pour des banlieusardes actuellement 6es et de se stabiliser dans la première partie du tableau. « Une victoire nous ferait du bien », relève Hugo Bogulawski, satisfait de la dernière prestation de son groupe. « Les joueuses ont fait le maximum. Elles ont réalisé une prestation en corrélation avec leur investissement. J’espère qu’elles vont continuer sur cette voie », confie le coach de Beaumont-ASM. 
 

NF3 - Beaumont-ASM n’a pas douté face à Chalon (77-42)

Deux premiers quart-temps d’enfer ont suffi, dimanche, à l’IE Beaumont-ASM pour arraisonner l’Élan Chalon. Ce large succès (77-42) permet aux Auvergnates de se rassurer après leur défaite à Cournon.
À l'équilibre. Beaumont-ASM a signé, dimanche à La Gauthière, son troisième succès de la saison pour autant de défaites. Face à l'Élan Chalon (77-42), l'IE a livré une copie quasi parfaite, mais à l'image de ce bilan : vingt minutes de récital et vingt autres brouillonnes, qui ont laissé leur entraîneur pantois.
« Je n'ai pas d'explications, convenait Hugo Bogulawski. Y a-t-il eu un relâchement inconscient dû à l'avantage au score ? On ne va donc retenir que la première mi-temps qui, sur le plan offensif comme défensif, était consistante et cohérente, conforme à ce que l'on avait travaillé depuis deux semaines. »
Que dire de cette entame, si ce n'est qu'elle fut parfaite… Présence aux rebonds, adresse à toutes les distances et défense de fer ont placé les Beaumonto-asémistes sur de bons rails, avec une avance déjà très confortable dès la fin du premier quart-temps (25-7). La blessure à la cheville de Lacroix déréglait à peine la machine… contrairement à pause (44-14) ! Car si Roland et Guyonnet alimentaient la marque, les approximations auvergnates offraient un regain de vigueur et de réussite aux Chalonnaises (33-28 sur la seconde période). Mais avec ce succès probant, l'IE devance désormais son adversaire du jour.
La fiche technique
Clermont-Ferrand (gymnase de La Gauthière). IE Beaumont-ASM bat Élan Chalon 77-42 (25-7, 19-7, 18-15, 15-13). Arbitres : MM. Martins et Chatelard.
IE Beaumont-ASM.Battut (10), Lacroix (5), Rostaing (11), Teyssier (2), Roland (17), Diodonnat (4), Costille (7), Rance (-), Roche (6), Guyonnet (15). Entr. : H. Bogulawski.
Élan Chalon.Radnic (11), Constant (2), Auger (6), Bence (6), Messoussa (4), Bernard (4), Authier (8), Chéné (-), Letoret (1). Entr. : C. Khelifati.
 

NF3 - Le derby, c’est chasse « Gardet » pour Cournon

Et de trois. Comme l'an passé, Cournon a une nouvelle fois dominé Beaumont-ASM en NF3, dimanche après-midi, dans son antre de Gardet (71-54).
Face à Cournon, Beaumont-ASM n'y arrive donc pas. La faute à Cournon, d'abord, son envie accrocheuse, sa constance, mais la faute, aussi, à des adversaires qui semblent s'inhiber à l'approche de leurs meilleures « ennemies ». Car même empreint d'un semblant de crispation en attaque des deux côtés, c'est bien sous domination cournonnaise qu'a débuté le derby. C'est bien le BBCA qui se montrait quand même le plus volontariste pour, même sans réussite dans les tirs, faire des lancers francs obtenus dans l'attaque du cercle, le socle de son premier écart. Soit 6 points du 9-0 zéro infligé en quatre minutes, aux filles de Hugo Boguslawski, trop timorées.
Dur à dire pour les Beaumonto-asémistes mais, hélas pour elles, le début de la fin des espoirs. Car si elles purent s'appuyer un temps sur la réussite longue distance de Diodonnat et Battut (deux fois) pour rester dans la course, c'est sur ce même écart de 9 points que les deux formations atteignirent les 10 minutes (19-10).
Une tendance, malgré les fautes tombant vite sur Martel et Kowalska qui se confirma sur la deuxième période où Cournon se permit, sans ternir sa panoplie, de faire rentrer ses « U18 » ( Wikiez, Gousset-Juge avant Degache, plus tard). L'IE, elle, s'appuya sur une meilleure alternance dans son jeu offensif. Mais ruina aussi, par précipitation, son meilleur travail défensif. Surtout, Claudie Vaillant, meilleure marqueuse du match (18 points), hier, se chargea, d'un tir primé au buzzer de la pause, de faire très mal aux têtes adverses (40-28, 20e).
Au retour des vestiaires, il n'y eut pas de bascule. L'entrée de Salah-Aly, malade la veille, offrit une nouvelle option à Anthony Cathala et l'écart, par petites touches, prit le chemin de son maximum (67-46, 71-50). A peine ramené sur le final.
Cournon n'aura jamais tremblé pour remporter son troisième derby.

La fiche
COURNON (Gymnase Gardet). BB Cournon d'Auvergne bat IE Beaumont-ASM 71-54 (19-10, 21-18, 16-12, 15-14). Arbitrage de Mme Breuil et M. Venet.
BB Cournon d'Auvergne. A. Vaillant (12), C. Vaillant (18), Kowalska (8), Martel (5) ; puis Delorme (11), Wikiez (6), Durioton (1), Gousset (4), Salah-Aly (6), Degache (-).
IE Beaumont-ASM. Rostaing (7), Costille (7), Roche (4), Guyonnet (2), Roland (11) ; puis Diodonnat (12), Battut (9), Teyssier (2), Lacroix (-).
 

NF3 - Derby auvergnat entre Cournon et Beaumont-ASM

Derby auvergnat entre Cournon et l'IE Beaumont-ASM, ce dimanche (15 h 30), sur le parquet cournonnais du gymnase Gardet.
Bien de l’eau a coulé sous les ponts de l’Allier comme de l’Artière et de la Tiretaine, depuis la séparation entre le club de Cournon et l’IE Beaumont­-ASM. Mais un derby reste un derby !À voir, si l’on suit Anthony Cathala : « Je pense qu’eux l’ont énormément préparé dans cette optique-­là, mais elle ne m’intéresse pas vraiment, assure le coach du BBCA. Mais que les filles mettent plus d’envie à ne pas perdre des rencontres comme celles-­là, en revanche… »« Pour ma part, je n’ai pas abordé cet aspect-là de la rencontre dans mon discours lors des premiers entraînements », soutient Hugo Boguslawski. 

Tout à leur partie de ping-pong par journaliste interposé, les deux coachs abordent aussi l’opposition de ce dimanche, à Gardet, à l’aune de derniers résultats respectifs… opposés : « Je suis plus attaché à d’abord ne pas perdre à domicile. Mais aussi à une réaction après la défaite à Unieux, un non-­match où on n’a pas réussi à mettre notre défense en place », résume Anthony Cathala qui s’appuiera demain sur son premier 7 habituel renforcé de 3 cadettes : « Je veux que tout le monde se sente concerné. » 

Si le revers dans la Loire embête le coach cournonnais, il n’est pas pour réjouir non plus… son homologue d’une IE qui, elle, grâce avant tout à un très bon match défensif, et malgré un déchet certain en attaque, s’est imposée devant Le Coteau, co-leader jusque-­là invaincu : « On reste d’abord concentré sur nous. Mais on sait qu’on va affronter des Cournonnaises qui auront encore plus les crocs que d’habitude parce qu’elles restent sur une défaite pas forcément envisagée au départ », estime Hugo Boguslawski qui devrait, lui aussi, présenter un effectif au complet.
 

NF3 - Un Beaumont-ASM défensif

L'IE avait mis la défense au centre de ses préoccupations ? Parfait. Transposée sur le parquet, dimanche après-midi, celle-ci lui a donné la victoire sur le coleader invaincu costellois.
Le tir a été bien rectifié. En revenant à ses fondamentaux défensifs, un tantinet oubliés en ce début de saison, Beaumont-ASM a ressorti une arme très efficace. Encore un peu dans le fourreau dans le premier quart (14-19, 10e). Où elle chipa pas mal de balles de contre-attaques, passa d'"indiv" à zone (8e), mais manqua de réussite.
Son adresse, fuyante presque tout le match même sur shoots ouverts, ne l'aida pas à revenir dans le dos du Coteau. Mais beaucoup plus sa belle agressivité défensive, à l'image des contres de Roland et Costille et des deux dépassements ligériens des 24'' (30-32, 20e).
D'ailleurs, au 3e acte, l'IE, efficace pour trapper, tint son adversaire à 6 points (40-38, 30e) et lorsqu'elle sortit de sa précipitation, prit les rênes grâce à Roland, son intérieure. Sur ce socle, elle entama le dernier round avec un 10-3 enthousiaste (50-41, 35e), stoppé par un temps mort du Coteau qui ne renversa pas, non plus, la tendance (56-51, 40e).
« Ce match passait par notre capacité à défendre. Les filles ont été récompensées par l'énergie déployée », apprécia Hugo Boguslawski, le coach.

La fiche


 
BEAUMONT (Halle de La Mourette). IE Beaumont-ASM bat Le Coteau Basket 56-51 (14-19, 16-13, 10-6, 16-13). Arbitrage de MM. Ousmanou et Marchand. 100 spectateurs environ.
Beaumont-ASM. Rostaing (5), Roland (21), Diodonnat (-), Costille (12), Roche (12) puis Battut (-), Teyssier (-), Guyonnet (4), Lacroix (2). 22 fautes ; 1 joueuse sortie : Roche (40e).
Le Coteau. Poinas (16), Giron (3), Chantelot (7), Michalon (6), Plasse (12) puis Dichampt (-), Lacroix (2), Benoit (-), Barge (5). 19 fautes ; 1 joueuse sortie : Michalon (39e).
 

NF3 - Beaumont-ASM : fin de match fatale

Deuxième revers consécutif pour Beaumont-ASM, défait ce dimanche par Annemasse (73-57).
Les joueuses de Beaumont n’auront mené que durant les 5 premières minutes de cette rencontre. Les Annemassiennes ont vite repris le match en main, malgré quelques maladresses sous le panier, menant assez vite de 10 points (35-­31) par des adversaires bien déterminées a ne pas se laisser distancer a la marque. 

Dès la reprise le jeu fut très animé avec de très belles attaques de part et d’autre tout en restant équilibré au tableau d’affichage. Après une courte accalmie Annemasse s’assura 10 points d’avance à 7 minutes de la fin, et bien que dominées les joueuses de Beaumont eurent le mérite de se battre jusqu’au bout d’une rencontre très disputée et très agréable à regarder. 


La fiche technique :

Annemasse (gymnase du Beulet). Annemasse bat Beaumont 73­-57 (35-­31). Arbitre: Mmes Echtioi et Weickert.

Les points. Annemasse : Ngono (20), Tournier (2), Rieder (12), Blondeau (­), Vidal (9), Kantor (17), Prevost (9), Cathala (9). 12 fautes. 

Beaumont : Battu (1), Lacroix (­) Rostaing (10) Tessier (2), Rolland (16) Diodonnat (3), Costille (10), Roche (4), Guyonnat (5). 11 fautes.
 

NF3 - Beaumont-ASM veut réagir à Annemasse

Battu sur le fil lors de la dernière journée, Beaumont-ASM a l'occasion de se relancer, ce dimanche (15 h 30), sur le parquet d'Annemasse.
Un match qui se joue à une possession. L’IE en sort, mais défaite. Un dernier tir qui ressort, puis un rebond offensif et Chalon qui s’impose à La Gauthiè­re (64-­66). Un peu dur à digérer. « Mais on n’a pas le choix », déplore Hugo Boguslawski qui ne peut que mesurer l’écart entre l’investissement de ses filles dans la semaine et la prestation du week­end. 

Annemasse, ce dimanche, occupe toutes les places derrière Cournon mais le focus de l’entraîneur se pose sur son équipe. « Il faut mettre en place notre basket, donner ce qu’on produit à l’entraînement en termes d’engagement et d’intensité », résume le coach qui sait qu’avec un zeste de sérénité le groupe franchira le palier.
 

NF3 - Beaumont-ASM s'incline de justesse

Ce dimanche, au complexe sportif de La Gauthière, les Beaumontoises se sont montrées combatives durant une grande partie du match mais se sont inclinées face aux Chalonnaises dans les dernières minutes de jeu (66-64).
Dès le premier quart-temps, Beaumont dominaient effectivement le terrain, en devançant de deux point Chalons (15­-13). Ce dernier semblait alors en difficulté. Le deuxième quart-temps aura été marqué par un réveil des Chalonnaises qui sont parvenues à remonter la pente et à talonner les locales. 

Après un léger passage à vide, Beaumont s’est finalement maîtrisé et a continué à creuser l’écart. L’équipe a pu confirmer sa domination sur le terrain, juste avant la mi­-temps (33-­30). Au moment d’aborder le troisième quart-­temps, Chalon a tenté de s’imposer sur le terrain mais se heurtait à la défense. 

Les Beaumontoises ont fait preuve de beaucoup de combativité, leur permettant de creuser l’écart avec les visiteuses (55-­47). Quand a débuté le quatrième quart-­temps, les choses semblaient déjà jouées pour les locales. Avec une grande avance sur leur adversaire, Beaumont pouvait espérer l’emporter. 

Mais, les Chalonnaises n’avaient pas dit leur dernier mot. En effet, malgré la combativité des Beaumontoises, les joueuses adverses ont effectué une remontée spectaculaire dans les trois dernières minutes de jeu, parvenant à égaliser (64-­64), avant de marquer un dernier panier qui aura été fatal à Beaumont (64­-66).  


La fiche technique :

Clermont-Ferrand (complexe La Gauthière). Chalon-sur-Saône bat US Baumont-ASM 66- 64 (13-15, 30-33, 47-55, 66-64). 

Les points. US Beaumont-ASM : Rostaing (7), Teyssier (2), Rolland (16), Costille (13), Roche (8), puis Battut (6), Rance (0), Diodonnat (7), Guyonnet (5). 

Chalon-Sur-Saône : Firley (0), Bertal (10), Jimenez (16), Palie (16), Kramer (14), puis Varandas Dut (0), Gregoire (2), Parisot (8).
 

NF3 : Beaumont s'offre l'Asvel (65-75)

Grâce à un meilleur départ, les Auvergnates menaient rapidement 11-­4 puis 18-­15 avant un premier retour de l’ASVEL (23-­23 et même 25-­23 à la 15e ) puis de reprendre neuf points d’avance grâce à trois paniers consécutifs inscrits par M. Roland, capitaine de l’Entente. Menée 32-­41 puis 32-­50, l’ASVEL reviendra bien à deux points (51­-53 à la 28e) mais les visiteuses finiront par s’imposer 75-­65.

La fiche. Entente Beaumont-­ASM bat l’ASVEL 75­-65 (Mi­-temps 41­32 pour l’Entente). Par quart-­temps : 15­-18, 17­-23, 21-­17, 12­-17. 

Les points. ASVEL : Roulin (15), Ibanez (14), Delphino (9), Beuchet (8), Venturi (8), Zaïdi (6), Estines (3), Flachez (2). Beaumont­ASM : Rostaing (18), Costille (15), Guyonnet (14), Roland (13), Battut (10), Roche (5).
 

NF3 - Un nouveau chapitre à écrire pour l’IE

Sixième, la saison passée, c’est une autre poule de NF3 qui s’offre à l’IE Beaumont-ASM. Changée, aussi. La photo. Un peu bouleversée. Quatre éléments, et non des moindres, ont quitté Beaumont­-ASM, à l’intersaison. En tête, l’emblématique capitaine Sophie Cristina, qui a raccroché, alors que Brooke Shelford a émigré au Canada pour ses études, que le pivot Léoncia Salah-­Aly a rejoint… Cournon et que Charlotte Joal a pris en main l’équipe de RF1 de l’ASM. Pour compenser, Hugo Boguslawski enregistre le retour d’Océane Guyonnet et l’arrivée de Fanny Rostaing, jeune meneuse de Caluire (NF2). 

Le zoom. Au-­delà des difficultés à densifier son secteur intérieur lors du recrutement, jeune, cette IE. Mais qui pourra compter sur Costille et Roland comme guides solides. 

L’objectif.« Dans une poule qui n’était pas la nôtre, l’an passé, c’est difficile de se situer, explique Hugo Boguslawski. Pour moi, Veauche et Cournon vont cependant jouer les premières places. » Et sa formation, qui va débuter, dimanche, à l’ASVEL ? Si, sur la ligne de départ, le coach ne la place pas dans les top teams, il ne néglige pas ses atouts : « J’ai eu un groupe, ces dernières saisons, avec d e jeune s joueuses, à qui j’ai demandé beaucoup. Aujourd’hui, elles ont une expérience supplémentaire, elles ont déjà assimilé beaucoup de choses et avec le plaisir, depuis la reprise, avec lequel je les vois s’entraîner, et ce qu’elles me montrent, je ne suis pas inquiet. » 


US Beaumont-ASM

Arrivées. Fanny Rostaing (Caluire, NF2), Océane Guyonnet (CS Puy-Guillaume, RF). 
Départs. Sophie Cristina (arrêt), Léoncia Salah-Aly (BB Cournon d’Auvergne, NF3), Charlotte Joal (coach RF1 ASM), Brooke Shelford (études, Canada). 
Effectif. 4. Camille Battut (1,76 m, 22 ans), 5. Manon Lacroix (1,63 m, 21 ans), 6. Fanny Rostaing (1,63 m, 20 ans), 7. Valentine Teyssier (1,83 m, 21 ans), 8. Mélissa Roland (1,84 m, 27 ans) ; 9. Coline Diodonnat (1,69 m, 19 ans), 10. Camille Costille (1,70 m, 29 ans), 11. Alexia Rance (1,62 m, 17 ans), 12. Louise Roche (1,75 m, 20 ans), 13. Océane Guyonnet (1,76 m, 21 ans). 
Entraîneurs. Hugo Boguslawski, Cécile Tardieu (assistante)
 

NF3 - Fin de préparation

Fin des matchs de préparation pour la NF3 avec un dernier match amical à Veauche qui s'est soldé par une victoire 71-68. De bons résultats donc mais avec une petite inquiétude pour Melissa laissée au repos pour une blessure. Dimanche prochain 17 Septembre le championnat débute et l'équipe de la CTC se déplacera pour rencontrer l'équipe de Villeurbanne nouvellement promu en NF3.
 
 
 
 

Lundi 14 Aout jour de reprise pour la NF3

Les vacances sont terminées et nos deux coachs de la CTC ASM USBEAUMONT Hugo et Cécile avaient donnés rendez vous à leur joueuses pour la reprise des entraînements.Elles vont se retrouver tous les soirs de la semaine ainsi que la semaine prochaine pour aborder au mieux cette nouvelle saison dans une poule plus forte que la saison dernière d'apres les avis autorisés !
De nouvelles joueuses font leur apparition dans le groupe notament Océane Guyonnet qui revient apres un an en régionale et la fin de ses études et Fanny Rostaing-Tayard qui arrive de Caluire qui évoluait en NF2 la saison dernière qui va intégrer UFR STAPS Clermont.
 

Nos matchs

 
 

Nos matchs

 
 

Nos matchs